Un peu d'histoire

Cet ensemble vocal fut crée il y a trente ans, alors que Montigny était encore un village. A l'époque, c'était une chorale paroissiale de jeunes, filles et garçons, qui compta jusqu’à 84 choristes. Ce choeur a eu ses heures de gloire. Il est passé à la télévision et a même enregistré un disque avec un jeune soliste en vogue. il s’est produit en France et à l’étranger dans le cadre d’échanges culturels : Alsace, Pays Basque, Suisse, Tchécoslovaquie, Portugal, Venise, ...

Puis au fil des ans, la chorale a changé de physionomie. Elle s’est ouverte aux adultes accompagnateurs qui souhaitaient découvrir le chant, puis, dans les 3 ou 4 années qui suivirent, le bouche à oreille a suffi pour qu’elle s’étoffe jusqu’à sa taille actuelle. En même temps, elle s’est détachée de tout lien formel avec la paroisse de Montigny-le-Bretonneux, même si elle y est régulièrement et chaleureusement accueillie, notamment pour son traditionnel concert du mois de juin

Si, aujourd’hui les jeunes ont laissé la place aux adultes, l’esprit est toujours là, qui unit ses membres dans le plaisir du chant choral, au travers d’un répertoire varié, allant du moyen age à nos jours, de Vittoria ou Schütz à Laurent Voulzy, des textes sacrés à Francis Blanche en passant par la Lorraine, les Etats-Unis et ses negros spirituals, la Russie et son Folklore, l’Italie, la Suisse et bien d’autres.

La philosophie du groupe est restée la même depuis l’origine grâce aux chefs de chœur successifs : Monique Heintz il y a trente ans puis Roberto Persico jusqu’en 2003 et Pascal Bluzat qui a repris le flambeau quelques années. Geneviève Marquer a pris la direction au début de la saison 2006. Puis, d’un commun accord, la direction a été reprise au pied levé par Céline Chelle et Jérome Jubert, deux jeunes chefs qui dirigent avec rigueur, dynamisme et bonne humeur. Puis, pour raisons familiales, ils ont passé la baguette à Anne Marie Gaillardon, Claire Poirier-Quinot et Martine Guedel. 3 chefs qui ont assuré la direction pendant 2 ans. Puis Céline Chelle et Pascal Bluzat sont revenus au devant de la scène pour un an, puis Pascal qui a finalement abandonné pour raisons familiales (la famille s'est agrandie:-). Rafael Markov est alors venu prêter main forte à Céline en faisant également participer ses élèves du cours de guitare . Céline et Rafael sont repartis, et c'est Roberto Persico, fort de son expérience à Lyon et de plus en plus passionné d'orgues, qui est revenu nous diriger .